Origène (185-253)

Considéré comme le père de l’exégèse biblique, il distingue toujours trois sens dans les Écritures: littéral, moral et spirituel, correspondant aux trois parties de l’homme: le corps, l’âme et l’esprit.

Maître spirituel incontestable, beaucoup de Pères de l’Église s’en inspirèrent, malgré qu’il fut l’objet de querelles par la suite, et déclaré hérétique trois siècles après sa mort, en 553.

Brève biographie

divb-e

Né en Égypte dans une famille chrétienne, il voit son père martyrisé sous le règne de Septime Sévère et il assiste à sa mort par décapitation. Instruit dans les belles-lettres et les saintes Écritures, Origène enseigne la grammaire pour subvenir aux besoins de sa famille.

En 215, bien que très jeune, il succède à son maître Clément d’Alexandrie à la tête de la Didascalée à l’École théologique d’Alexandrie et il se signale par une rigidité de principes et de mœurs.

Il donnera ensuite des leçons publiques à Césarée la journée, et consacrera la plus grande partie de ses nuits à l’étude de la Bible, menant une vie d’ascète rigide, au point de se castrer pour se soustraire à toute tentation, suivant à la lettre Matthieu 4: «il y a des eunuques qui se sont faits eux-mêmes eunuques pour le royaume des cieux» et Marc 5: «si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la». Plus tard, dans son enseignement donné à Césarée, il avouera regretter son geste, qu’il attribue à l’erreur que constitue la lecture littérale des Écritures.

En 230, il est ordonné prêtre à Jérusalem mais son évêque, Démétrius d’Alexandrie, lui reproche ses mutilations qui, selon les canons, le rendent inapte au sacerdoce. Malgré le soutien des évêques, Démétrius, regardant son ordination comme irrégulière, destitue Origène de ses fonctions, l’excommunie et lui interdit le séjour de son diocèse.

En 231, Origène quitte Alexandrie pour Césarée, en Palestine, où il continue d’expliquer l’Écriture et où une nouvelle école prend corps autour de lui. En 250, sous le règne de Dèce, il subit la persécution et, bien qu’emprisonné et torturé, il ne cesse d’écrire pour encourager ses compagnons et compose son livre Contre Celse. Bien qu’il retrouve la liberté, il meurt peu après, probablement à Tyr, vers 253, probablement des suites de ses blessures.

A une époque où aucune doctrine n’a encore été fixée, Origène fait figure de penseur en mouvement, curieux et prolifique, mais jamais de doctrinaire obtus. Cependant, trois siècles après sa mort, Origène est anathématisé et donc déclaré hérétique, lors du deuxième concile de Constantinople.

Contre Celse – Livre 6

Dans ce sixième livre que nous commençons, pieux Ambroise, nous nous proposons de combattre les calomnies de Celse contre les chrétiens et non, comme on pourrait se l’imaginer, ce qu’il emprunte de la philosophie…

Pin It on Pinterest